FRANCK LEPAGE & SON GESTIVAL

23 au 25 avril 2021

Un festival de conférences gesticulées

Une conférence gesticulée, c’est quoi ? 
C’est une prise de parole publique sous la forme d’un spectacle politique militant. C’est un acte d’éducation populaire fondé sur l’envie de partager ce qu’on a compris, tel qu’on l’a compris, là où on l’a compris. C’est un mélange de savoirs chauds – l’expérience individuelle – et de savoirs froids – l’aspect politique du sujet– qui ne crée pas du savoir tiède mais de l’orage !

Sous l’impulsion de leur génial instigateur Franck Lepage, ces spectacles dévoilent, dénoncent, questionnent et analysent les mécanismes
 d’une domination et font s’interroger sur notre propre place dans ce système.

Pendant tout un week-end, le théâtre BOULIMIE met à l’honneur cette forme singulière d’art vivant, et se réjouit d’accueillir, pour la première fois en Suisse, le cultissime Franck Lepage et sa bande d’empêcheurs de penser en rond.

Trois jours de conférences, mais également des ateliers, des temps d’échanges et de convivialité sur une Place Arlaud spécialement aménagée pour l’occasion !

 

Vendredi 23 avril

19h – FRANCK LEPAGE & ANTHONY POULIQUEN

« Et vous, au fait, vous vous sentez cultivés ? »

Franck Lepage et Anthony Pouliquen font se rencontrer leurs conférences gesticulées respectives, croisant de multiples enjeux autour de l’instruction et des appartenances de classes. A grand renfort de récits autobiographiques, d’analyses politiques et d’éléments historiques, ils nous livrent une autre histoire de la culture.

Pourquoi tous deux ont-ils arrêté de croire à l’ascension sociale par la culture ?

C’est à cette question qu’ils répondront, en interaction avec le public.

Durée : 3h

 

Samedi 24 avril

10h – ATELIER

Echanges sur la conférence gesticulée, suivi d’un apéro-débat.

Durée : 2h30

 

14h – FRANCK LEPAGE

Inculture 1 –  « l’éducation populaire, Monsieur, ils n’en ont pas voulu… »

Entre conférence et spectacle à l’humour grinçant, Franck Lepage nous raconte comment « la démocratisation culturelle » n’a pas eu lieu, en déconstruisant un système qui méprise des classes populaires.

Non, la « Culture » ne permet pas aux pauvres de rattraper les riches mais peut aussi servir à asservir. Une critique de la langue de bois, des manigances politiques, un autre regard sur ce qu’on appelle la « Culture » avec un grand « Cul ».

Durée : 6h

 

20h –  apéros, échanges, et bal dans la cour.

24h – dodos les intellos !

 

Dimanche 25 avril : 

10H – KATIA BACLET

« Mais Madame, vous n’êtes pas payée pour nous rendre heureux »

Cette conférence gesticulée vous invite à traverser le no (wo)man’s land de l’adolescence pour déconstruire le cadre institutionnel du métier d’enseignant, pour trouver ce qui empêche notre jeunesse de bien vivre à l’école, d’y être heureux(-se) et de s’y émanciper.

Katia Baclet, enseignante, nous parle d’école, d’ados, de parents, de pédagogie traditionnelle et d’éducation nouvelle, de sexualité, de liberté ; le tout pris en étau dans les injonctions contradictoires que sont le « vivre ensemble » et le capitalisme néo-libéral basé sur la consommation et la compétition.

Durée : 2h15

 

14H – EMMANUELLE COURNARIE

« Je travaille avec deux ailes »une autre histoire de l’organisation du travail

«Quand vous avez une carrière professionnelle précaire, à force d’enchaîner les « petits boulots » depuis 20 ans, monter sur scène permet de redonner du sens à votre parcours. Vient alors le moment de parler du monde du travail, et de partager anecdotes drôles ou dramatiques qui vont avec. En faisant le point sur l’évolution et l’état actuel de l’organisation du travail dans notre société, la forme de la conférence gesticulée permet de ressentir la nécessité de transformer collectivement notre rapport au travail.»

Emmanuelle Counarie, sociologue, tire de ses recherches et de son expérience du monde du travail, un regard critique sur son évolution. Elle montre comment nous créons des formes de résistance à la souffrance pour continuer à travailler. Son regard est résolument optimiste, et grâce à son expérience dans un réseau d’entreprises alternatives, elle montre que d’autres formes de travail sont possibles, d’autres relations humaines, d’autres manières de prendre des décisions, d’agir ensemble – et de façon responsable – pour le bien collectif.

Durée : 2h

 

17H – LES INCULTES (avec tous les intervenants du festival)

« Alors comme ça les classes sociales, ça n’existerait plus ? »

Ce qui va être partagé au travers de cette conférence gesticulée collective et interactive, ce sont des bouts d’histoires, des petites histoires. A partir des récits de vie, des souvenirs des personnes sur scène, nous dressons des tableaux pour interroger les enjeux de classes.

Le principe de cette conférence gesticulée est très simple : un premier tableau est lancé par les conférenciers, qui racontent au public une anecdote en lien avec le tableau. Une fois le tableau peint, les volontaires du public sont invités, à leur tour, à monter sur scène et à raconter leurs expériences.

Rapports de domination et stratégies d’émancipation se croisent ici pour nous permettre collectivement de mener une réflexion sur les enjeux actuels de la lutte des classes.

Durée : 3h30

 

21h – apéro et bonnes résolutions !

Franck Lepage
Katia Baclet